Grossesse :: France vs Allemagne

Préparation à l’accouchement

En France

Nous avons eu la chance de pouvoir pratiquer l’haptonomie  (bien que se soit plus un accompagnement qu’une préparation), qui se fait forcement en couple (et un seul à la fois), et j’ai complété cela avec 2 séances de discussions entre futures mères chez une sage femme.

A dire vrai, j’étais pour cette première naissance plus tournée vers le Où ? (depuis le début de ma grossesse je ne savais pas quel pays nous serions pour l’accouchement et nous n’avons su qu’à 7 mois de grossesse que mon mari avait un poste en Allemagne et que son contrat commençait officiellement le lendemain de la date prévue d’accouchement) et le Quand ? (mise en arrêt pathologique à 7 mois pour suspicion d’accouchement prématurée, j’ai eu peur d’accoucher trop tôt, puis j’étais très pressée d’accoucher pour des questions d’organisation, de planning, de déménagement…) que le Comment ?

En Allemagne

D’après ce que m’a dit ma Hebamme (sage femme) j’ai eu l’impression que  l’offre sur les cours était similaires : yoga, chant prénatal, piscine, classique, haptonomie… et que les maternités ou sage femme assez ouvertes dans certains cas (et lorsque c’était possible) pour bidouiller les feuilles de soin et avoir un remboursement si cela n’est pas prévu par la Krankenkasse de la patiente 😉

Barrière de la langue oblige, j’ai préféré m’orienter sur une préparation « autodidacte », avec des cours de yoga et de sophrologie pour femme enceinte téléchargés sur le net et le livre Se préparer à la naissance (amazon.de ou amazon.fr) que je trouve très complet (et comble mes très nombreuses lacunes).

Le mot allemand de Céline

Dans les maternités, on trouve tout un tas de cours :

  • soins du bébé
  • yoga
  • gymnastique
  • aquagym
  • préparation à l’accouchement (il existe des cours de préparation pour quand c’est notre 1er enfant et aussi pour quand c’est notre 2eme enfant ou plus)
  • acuponcture
  • Plus rare: préparation à l’allaitement et cours de respiration

La liste est assez complète de ce que l’on peut trouver à Stuttgart, mais pas complètement exhaustive, il faut se renseigner maternité par maternité car les cours peuvent varier de l’une à l’autre. Par contre, la plupart des cours ne sont que pour les mamans (c’est à dire pas en couple), ce qui peut être problématique si vous maitrisez peu ou mal la langue (ou pour tout autre raison). De même beaucoup de cours n’ont lieu que la journée donc réservée à celles qui ne travaillent pas (ou à faire uniquement pendant le Mutterschutz, mais là encore, ça peut faire court pour arriver à tout caser en 6 semaines ou pour commencer que 6 semaines avant la date de naissance présumée).

Pour notre part, nous allons faire les cours de préparation en couple à la Maison de Naissance (en intensif le week end). Mais il est aussi possible d’en prendre à la Klinikum Stuttgart. Pour les autres maternités, le papa ne pourra venir au mieux qu’un soir ou deux sur les environ 8 cours (par au mieux, il faut comprendre que dans la plupart des cours, il ne pourra pas venir). A Stuttgart, pas d’haptonomie. De même, je n’ai pas vu de cours en anglais (ou dans d’autres langues). Mais peut-être que cela existe dans des « réseaux parallèles » (par exemple : organisés par une sage-femme).

Pour les cours, je vous conseille de vous y prendre assez tôt, car j’ai trouvé qu’ils étaient vite complets (que ce soit le sport ou la préparation à l’accouchement). C’est à dire que si vous voulez faire les cours en maman solo, vu que toutes les maternités le proposent, vous devriez toujours trouver des places. Par contre, si vous voulez faire des cours qui ne sont proposés que par une seule maternité, prenez-vous y assez tôt. Pour les cours de préparation en janvier, nous nous sommes inscrits en septembre, tous les cours avant étaient complets ! Idem pour la gym ou le yoga, les cours du soir étaient complets 1 mois avant le début des cours (pas de problème pour les cours en journée sinon).

Le mot de MademoiselleK

L’embarras du choix, c’est le terme qui convient. Après, il suffit de vérifier ce qui est pris en compte pas sa sécu ou pas. Le programme basique des gens assurés « public » et qui n’ont fait que ce qui était remboursé euh..moi consiste en un cours de préparation à l’accouchement, au choix un jour fixe, 1h30 sur 6 semaines ou en crash Kurs sur 2 samedis. C’est l’option que j’ai du choisir, parce que je m’y suis prise un peu tard et que pas mal de cours étaient déjà overbookés. Note to self: La prochaine fois y penser avant. C’était pas mal ceci dit. 8 couples internationaux au possible, bonne ambiance. Bien. La version crash Kurs du samedi permet aussi vous l’aurez compris, aux futurs papas qui travaillent de pouvoir assister au cours, ce qui ne posait aucun problème et ne nécessitait pas une permission préalable de mon côté. A l’inverse, je pense par contre que si on veut participer à un cours qu’avec des femmes, il faut le préciser.

Petit bémol: La seule chose que j’aurais aimé faire en plus aurait été de l’haptonomie. Mais surprise, malgré l’explosion démographique bobo berlinoise, pas moyen de trouver ça ici. Il n’y a que quelque practiciens en Allemagne pour le moment. Je vous l’annonce donc : à tous ceux qui se lancent dans ce genre de formation et voudraient se faire des c… en or à Berlin, c’est une niche.

Sinon, j’ai fait ma préparation maison: Je suis allée nager toutes les semaines avec une copine, j’ai continué à danser la salsa de temps en temps et j’ai toujours tout fait à pied/métro/bus n’ayant et ne voulant pas de voiture de toute façon.

Publicités

3 réflexions au sujet de “Préparation à l’accouchement”

  1. pour nous, j’ai tenté un cours collectif mais j’étais vraiment perdue….(mon allemand is not rich) alors la hebamme m’a fait des cours particuliers couplés à de l’haptonomie…… bref, c’était idéal, j’ai énormément accroché avec la hebamme et elle baragouinait anglais donc perfect. ayant la chance d’avoir le mari à l’université, il se débrouillait pour assister aux cours sans trop de soucis dans la journée (puisque je ne travaillai pas)
    donc forcément dans ces conditions c’était parfait
    des expériences d’autres mamans, la hebamme se débrouille toujours pour pallier à tous problèmes donc c’est quand même très bien organisé
    la seule chose fût aussi l’aquagym pour femme enceinte qui était complet quand j’ai tenté
    organisation impeccable sur kiel en tous les cas, mais petite ville et ville universitaire donc forcément beaucoup de possibilité

    1. Merci pour ce retour d’expérience.
      Pour l’aquagym, même son de cloche dans ma maternité, il faut s’y prendre bien à l’avance. Par contre j’ai appris qu’ils avaient leur propre bassin dans le même bâtiment !

Les commentaires sont fermés.